France

Une conseillère de Gérald Darmanin à la tête de l’IGPN Abonnés

Thèmes abordés

policedarmanin

Ce mardi, Gérald Darmanin va nommer Agnès Thibault-Lecuivre comme chef de la « police des polices ». Une belle récompense pour cette magistrate intégrée à la macronie, qui risque de faire des remous.

Une conseillère de Gérald Darmanin à la tête de l’IGPN
Le 19 juillet 2022

C’est une première qui pourrait faire du bruit. Traditionnellement corporatiste et réputée pour sa méfiance à l’égard de la justice, la police nationale devrait bien être forcée d’accueillir l’arrivée d’une magistrate à la tête de son institution mère : l’Inspection général de la police nationale (IGPN), administration chargée de contrôler l’action de la police, enquêter judiciairement sur les infractions commises par les fonctionnaires ou administrativement sur les fautes déontologiques ainsi que réaliser des audits sur le fonctionnement de l’institution policière. D’après des informations du Parisien confirmées par Le Figaro et France Info, le ministre de l’Intérieur devrait annoncer la nomination d’Agnès Thibault-Lecuivre à la tête de l’institution, à l’issue du conseil des ministres ce mercredi.

Après le bilan très critiqué de la commissaire de police Brigitte Jullien, qui avait pris le poste en 2019, dans le contexte de la crise des Gilets jaunes — contexte durant lequel l’IGPN a été pointée du doigt pour son manque d’indépendance vis-à-vis des violences policières survenues en manifestations —, Gérald Darmanin avait fait savoir, en novembre 2020, qu’il souhaitait nommer une personnalité plus « indépendante »… Non corporatiste aux yeux de la police, c’est évident, mais plus indépendante, ça l’est beaucoup moins. Après un début de carrière classique dans la magistrature — substitut du procureur au tribunal de grande instance de Bobigny, puis à celui Paris, elle est nommée magistrate chargée de la communication au cabinet du procureur de Paris, François Molins en 2012 —, le CV d'Agnès Thibault-Lecuivre a vite pris une tournure plus politique. En 2018, à sa demande, elle est placée en disponibilité pour rejoindre le département « opinion, personnalités et stratégie » de l'agence de relations publiques Angie Consulting. Après avoir fait ses armes pendant un an dans le monde de « l’influence » et de la communication, elle a pu mettre ses techniques de communication...

Contenu réservé aux abonnés

59 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter