international

Trump / Biden : les jeux ne sont pas encore faits Abonnés

Thèmes abordés

États-Unisprésidentielles

Le 6 janvier, les Etats-Unis risquent d’entrer dans une crise qui pourrait devenir violente. Voici les scenarii possibles qui risquent encore de chambouler la victoire électorale de Biden.

Trump / Biden : les jeux ne sont pas encore faits
Le 4 janvier 2021

Dès le 4 novembre, alors qu’aucun état n’avait certifié les résultats des élections, les médias, ont annoncé la victoire de Joe Biden. Depuis, elle n’a pas cessé d’être contestée par les équipes du président Trump et le président lui même. Beaucoup ont oublié qu’à moins d’une concession d’un des deux candidats, rien n’est joué sur le plan constitutionnel jusqu’au 6 janvier, date à laquelle les grands électeurs se réunissent pour désigner le gagnant. De plus, tant que le président « élu » n’aura pas prêté serment le 20 janvier, des surprises violentes peuvent encore arriver.

Après que Donald Trump ait été élu l’homme le plus admiré par les Américains en 2020, tandis que Biden apparaît tout juste sur la liste des favoris, Donald Trump n’a cessé de croire à son étoile, refusé sa défaite et donc, à ce jour, toujours pas concédé la victoire. On le dit mauvais perdant. Mais s’il s’avérait que les accusations de fraude électorale derrière lesquelles le président sortant se retranche, conduisent à des condamnations ou tout simplement à la remise en question d’un résultat contesté par les 74 millions d’Américains de son camp, la partie ne serait pas finie.

Les accusations de tricheries sont nombreuses, bien au-delà de l’anecdotique, souvent suivies de démonstrations convaincantes, ne serait-ce que devant les commissions sénatoriales, mais réputées pas assez importantes, n’ont jamais été examinées par le moindre tribunal, ni par la Cour Suprême. Alors que les médias ont définitivement admis la victoire de Biden, tous les tribunaux ont rejetés les accusations de tricherie. Dans la réalité, aucun juge n’a même pris la peine de regarder les documents apportés par les avocats des Républicains. La quasi-totalité des affaires ont été déboutées sous des prétextes procéduraux qui cachent un embarras réel de la Justice américaine a endossé une lourde responsabilité :...

Contenu disponible gratuitement

78 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter