International

Suède, Texas, Portugal… Ces États qui défient l’hystérie sanitaire Abonnés

Thèmes abordés

gestionpandémie

Alors que la France s’apprête à mettre en place un pass sanitaire en relâchant timidement ses mesures, plusieurs pays observent une décrue importante de l’épidémie, sans pour autant restreindre les libertés leur population.

Suède, Texas, Portugal… Ces États qui défient l’hystérie sanitaire
Le 30 mai 2021

Confinement, port du masque, vaccination, pass sanitaire… Toutes ces mesures déployées par le gouvernement pour enrayer la propagation du Covid-19 sembleraient montrer leur efficacité, comme en Israël, au Royaume-Uni ou en France. Pourtant, de nombreux pays, où la population est exemptée de ces restrictions, connaissent eux aussi une baisse fulgurante des contaminations et des décès liés au Covid-19.

Premièrement, la Suède, où la situation a été beaucoup commentée lorsqu’elle a connu un pic de décès en janvier, n’a pas pris de mesures drastiques, excepté par exemple la fermeture des bars et restaurants à 20H30 dès la fin 2020. Nombre de médias l’ont pointée du doigt pour n’avoir jamais confiné, ni imposé le port du masque. Et pourtant, plusieurs mois après, le nombre de décès par millions d’habitants est nettement moins élevé qu’en France (1 419 contre 1 632). Avec seulement 5,4% de personnes complètement vaccinées — contre 17% en France, l’épidémie est à un niveau très bas depuis le mois de mars, ce qui, forcément, intéresse moins les rédactions françaises. La comparaison des courbes de l’excès de mortalité en Suède et en Allemagne, (graphique ci-dessous) montre que l’ensemble des restrictions prises en Allemagne (confinement, fermeture des commerces, port du masque obligatoire dans les transports et certaines zones…) n’a pas eu d’influence sur les décès du Covid.


Au Texas, le gouverneur Greg Abbott a affolé l’opposition démocrate lorsqu’il a annoncé lever l’ensemble des restrictions le 2 mars dernier. Si aujourd’hui, 35% des Texans sont complètement vaccinés, ils n’étaient que 6,8% à ce moment là. Et trois mois après, le gouverneur s’est réjoui d’avoir démenti les critiques : « Nous continuons à avoir une baisse des décès après l'ouverture à 100 % ». Symbole du succès de cette stratégie : le 8 mai à Arlington, 70 000 fans ont assisté au combat...

Contenu réservé aux abonnés

53 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter