France

Pour le Haut Conseil de la santé publique, vacciné ne rime pas avec délivré ! Abonnés

Thèmes abordés

déconfinementvaccinvaccinationHaut Conseil de la santé publique

Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a publié ce 25 avril une liste de recommandations à l’égard des personnes vaccinées. À quelques exceptions près, celles-ci continueront d’être soumises aux mêmes règles que les autres.

Pour le Haut Conseil de la santé publique, vacciné ne rime pas avec délivré !
Le 27 avril 2021

Se vacciner pour ne rien changer, voilà qui pourrait sommairement résumer la position du HCSP ! Dans un document publié le 25 avril, l’instance consultative chargée d’apporter une aide décisionnelle au ministère de la Santé adapte la liste de ses « recommandations pour les personnes ayant bénéficié d’un schéma vaccinal complet contre le Covid 19 » sans proposer de modifications notables à la conduite que ces dernières doivent tenir.

Dès le début, le ton est en effet donné : « Dans une position de prudence, le HCSP a pris en compte la situation épidémiologique nationale actuelle défavorable, la saturation hospitalière, l’impossibilité d’évaluer le risque pour les personnes ayant bénéficié d’un schéma vaccinal complet de contaminer d’autres personnes, l’incertitude relative à l’impact de la transmission notamment des variants d’intérêt et la faible couverture vaccinale actuelle en France ». Le Haut Conseil n’a donc, en réalité, aucune idée de la capacité des personnes vaccinées à être vectrices de contamination. Et l’instance d’ajouter : « Dans une position d’espoir de contrôle de la pandémie, le HCSP a pris en compte l’efficacité des vaccins actuellement disponibles sur les formes graves de Covid-19, l’efficacité des mesures barrières sur la transmission du SARS-CoV-2, l’intensification de la campagne vaccinale devant permettre la reprise progressive d’une vie sociale et économique dans la seconde partie de l’année 2021. » La vaccination — sans certitude absolue de son efficacité — est donc le critère qui devrait permettre une reprise « progressive » de la vie sociale, mais pas avant plusieurs mois. Drôle de position « d’espoir et de contrôle de la pandémie » que l’instance se targue d’adopter…

Car à la lecture de la suite de ces recommandations, on peut bien se demander dans quelle mesure le HCSP considère le vaccin comme la solution idéale pour un retour à la...

Contenu disponible gratuitement

52 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter