international

OTAN : Joe Biden accroît la présence militaire américaine en Europe Abonnés

Thèmes abordés

UkraineRussie

Au sommet de l’OTAN à Madrid, le président des États-Unis Joe Biden a annoncé un renforcement conséquent de la présence militaire américaine sur le sol européen, se plaisant même à évoquer une forme d’« otanisation » du vieux continent.

OTAN : Joe Biden accroît la présence militaire américaine en Europe
Le 2 juillet 2022

L’Europe a-t-elle vocation a devenir une base militaire américaine géante ? C’est ce que peuvent laisser penser les déclarations du président Joe Biden qui, à peine arrivé au sommet de l’OTAN à Madrid ce mercredi 29 juin a annoncé que le déploiement militaire des États-Unis en Europe ne fera que croître. Au motif du conflit en Ukraine causé par l’agression russe et d’une situation sécuritaire fragile à l’est de l’Europe, nos voisins d’outre-Atlantique en profitent donc pour envoyer des renforts un peu partout sur le vieux continent. Ainsi, Washington va augmenter le nombre de destroyers de sa base navale de Rota (Espagne) de quatre à six, mais a également l'intention d'ouvrir un quartier général permanent pour son cinquième corps d'armée en Pologne, tout en positionnant un bataillon de soutien sur le sol polonais, de déployer une brigade tournante d'environ 3 000 combattants en Roumanie, de renforcer sa présence militaire dans les pays baltes, de stationner deux escadrons supplémentaires d'avions de chasse F-35 au Royaume-Uni, ainsi que de renforcer le positionnement des défenses anti-aériennes en Allemagne et en Italie. Le renforcement militaire américain en Pologne représentera le premier déploiement permanent américain sur le flanc est de l’OTAN. En Allemagne, le positionnement des nouvelles défenses anti-aériennes sera accompagné par l’envoi de 650 militaires.

Depuis le déclenchement de « l’opération spéciale » de la Russie en Ukraine il y a plus de quatre mois, les États-Unis ont déjà envoyé 20 000 soldats supplémentaires en Europe, portant leur nombre à environ 100 000. Un effort d’un coût estimé d’environ 3 800 millions de dollars selon le ministère de la Défense américain, auquel va se joindre l’Allemagne, ainsi que l’a annoncé le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg. Berlin va ainsi augmenter sa présence en Lituanie — pays tampon entre la Russie et son enclave de Kaliningrad, sur lequel tous les regards...

Contenu réservé aux abonnés

47 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter