Analyses

Origines du Covid-19 : le mystère s'éclaircit et la doxa fait marche arrière Abonnés

Thèmes abordés

covid-19

Depuis que Patrick Cohen a évoqué la possibilité d’une création du Covid-19 en laboratoire, cette thèse d’abord discréditée en étant qualifiée de « théorie du complot », avant d’être nuancée pour être admise comme une hypothèse envisageable, bénéficie désormais d’une certaine légitimité médiatique. Retour sur les principaux éléments récoltés ces deux dernières années qui étayent cette explication de plus en plus crédible. 

Origines du Covid-19 : le mystère s'éclaircit et la doxa fait marche arrière
Le 9 juin 2022

Le débat sur les origines du Covid-19 est loin d’être clos. Après un édito de Patrick Cohen le mardi 6 juin dans l'émission C à vous sur France 5, qui a relancé le sujet en retraçant l'origine de l’épidémie et se demandant s'il ne serait pas né « dans un laboratoire, plus précisément dans un laboratoire américain », Pascal Praud est revenu dessus à son tour ce jeudi 9 juin en rappelant qu’il avait été l’un des seuls à donner la parole à Luc Montagnier dès le printemps 2020, ce dernier (décédé depuis) ayant à l’époque développé une thèse selon laquelle le virus du Covid-19 avait été potentiellement modifié en laboratoire… avant d’être mis au ban. Depuis, de l’eau a visiblement coulé sous les ponts. Ainsi, pour les défenseurs de la théorie de la fuite d'un laboratoire, le fait qu’elle soit évoquée par un éditorialiste comme Patrick Cohen — très connu pour ses positions très alarmistes et pour son hostilité à l'égard de toute pensée dissidente — est le signe que « la vérité finit toujours par triompher ». Un constat certes encore un peu optimiste à l’heure actuelle, mais qui démontre tout de même une certaine avancée dans le débat public autour d’une question sensible, à l’origine de nombreux débats. Car l’idée d’une manipulation à l’origine de l’épidémie de Sars-CoV-2 est tout sauf nouvelle et a déjà fait couler beaucoup d’encre : outre Luc Montagnier, le journaliste indépendant Brice Perrier avait publié un ouvrage présenté sur Bas les Masques et intitulé Sars-CoV-2 : aux origines du mal début 2021 dans lequel il étayait minutieusement cette hypothèse, d’abord moquée et considérée comme une « théorie du complot » avant qu’elle ne finisse peu à peu par devenir une explication parfaitement crédible. Ce qui n’a pas été sans mal.

À ce titre, il convient ainsi de se rappeler à quel point...

Contenu réservé aux abonnés

75 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter