Analyses

"Médias : le grand errement", ou comment la presse a divorcé du peuple Abonnés

Thèmes abordés

Critique

Fondateur du média indépendant Putsch et éditorialiste politique sur RT France, le journaliste Nicolas Vidal est un farouche opposant à la « pensée unique » qui sévit dans le monde médiatique. Dans son essai intitulé Médias : le grand errement (éditons Hugo & Cie) il livre une analyse sans concession de la défiance des Français à l’égard des grands supports d’information. En illustrant son propos, notamment, par le traitement de la crise sanitaire

"Médias : le grand errement", ou comment la presse a divorcé du peuple
Le 10 avril 2021

Dans un essai percutant de près de 140 pages, Nicolas Vidal entame son propos par un constat sans appel : 76% des Français ne font plus confiance aux médias ! Et si cette défiance est une tendance qui s’accentue depuis déjà plusieurs années, le traitement du mouvement des Gilets Jaunes aura sans doute été un moment fondateur du divorce entre les grands médias et une très large partie de la population. En cause notamment, le comportement d’une certaine élite médiatique vis-à-vis de cette révolte sociale bruyante et inédite, qui aura oscillé entre manipulation de l’information et mépris affiché pour un peuple dont ils sont totalement déconnectés. Au point même de considérer désormais que tout ce qui sort des canaux habituels est à ranger dans une forme de « populisme », voire de « complotisme » lorsqu’il s’agit d’évoquer la question de la crise du Covid-19.

Et le traitement médiatique de la pandémie mérite en effet que l’on s’y arrête. Nicolas Vidal met ainsi en avant le rôle délétère des grands médias dans la perception de ce sujet, à la fois par une manipulation anxiogène constante de l’information, ainsi que par une mise au ban des figures scientifiques dissidentes parmi lesquelles le Professeur Jean-François Toussaint et l’épidémiologiste Laurent Toubiana, tous deux contributeurs réguliers de Bas les masques.

Pour analyser l’impact de l’information autour de la crise du Covid-19 sur les Français, il s’appuie notamment sur une étude de l’institut Viavoice effectuée en octobre dernier dont il ressort que 50% des Français jugent anxiogène le traitement médiatique sur la crise sanitaire, 45% excessif, 28% catastrophique et 19% carrément mensonger. Et 43% des sondés ont même estimé que les médias « alimentent la peur dans cette crise sanitaire ». Selon l’auteur, l’impossibilité d’avoir un débat démocratique sur cette question n’aura fait qu’élargir...

Contenu disponible gratuitement

45 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter