International

L’OMS alerte d’un potentiel effondrement des systèmes de santé en Europe Abonnés

Thèmes abordés

covid-19OMSsanté publique

Le comité pour l’Europe de l’OMS s’est réuni cette semaine à Tel-Aviv pour évoquer les difficultés qui plombent les systèmes de santé européens, parmi lesquelles les importantes pénuries de personnels soignants qui pourraient avoir de lourdes conséquences en terme de santé publique.

L’OMS alerte d’un potentiel effondrement des systèmes de santé en Europe
Le 15 septembre 2022

Du 12 au 14 septembre, les membres du comité régional pour l’Europe de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont tenu leur 72è session à Tel Aviv (Israël). L’occasion d’évoquer, dans une ambiance plutôt grave, les menaces pesant sur les systèmes de santé mondiaux et européens. Et celles-ci sont plutôt nombreuses, si l’on en croit le président Israélien Issac Herzog, qui a déclaré dès l’ouverture du sommet que « la prochaine crise est à nos portes » ainsi que le patron de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, qui a passé en revue les difficultés à laquelle sont confrontés nos pays depuis la crise du Covid-19. Si celle-ci est en voie de sortie, comme l’a reconnu l’Organisation, ses conséquences restent durables et affectent nos systèmes de santé qui ne semblent désormais pas prêt à encaisser un potentiel nouveau choc. En raison notamment du manque de personnel soignant, problème déjà présent depuis plusieurs années mais qui s’est considérablement aggravé durant la pandémie. Et qui ne va pas s’arranger dans les années à venir.

Un rapport de l’OMS publié mercredi montre en effet que dans 13 pays d’Europe et d’Asie centrale, au moins 40% des médecins sont déjà âgés de 55 ans et plus, dont 45% en ce qui concerne la France. « Le remplacement des médecins partis à la retraite, et des autres soignants, sera un défi majeur pour les gouvernements et les autorités sanitaires dans les prochaines années » affirme le document, qui pointe également l’épineux problème de la santé mentale des personnels soignants, fortement affectés par des conditions de travail de plus en plus difficiles liées à ces pénuries de main d’oeuvre. Ce qui entraîne un cercle vicieux selon l’OMS, qui relève que « des cas de burn-out sévères et des facteurs démographiques ont contribué à une érosion continue des effectifs » et indique que neuf soignants...

Contenu disponible gratuitement

57 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter