france

Les Mamans Louves alertent sur la détresse à l'école en réponse à la grève du 13 janvier Abonnés

À la veille d'une journée de grève dans l'éducation nationale prévue ce jeudi 13 janvier, le collectif des Mamans Louves alerte sur l'impact des mesures sanitaires auprès des enfants. Retrouvez-ici leur communiqué. 

Les Mamans Louves alertent sur la détresse à l'école en réponse à la grève du 13 janvier
Le 12 janvier 2022

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : EN RÉPONSE À LA GRÈVE DE L’ÉDUCATION NATIONALE DU 13 JANVIER 2022

Pour répondre au dépôt de grève du personnel de l’éducation nationale, nous, parents souhaitons souligner qu’au-delà du fait que l’école est « prête à craquer », les enfants qui la fréquentent sont, eux, poussés vers le précipice.
Face à leur détresse psychologique croissante depuis que toutes ces mesures sanitaires leurs ont été imposées et que nous dénonçons depuis des mois, la seule réponse donnée jusqu’alors par le gouvernement, était de renforcer davantage les protocoles.

À présent, le corps enseignant appelle les parents à se joindre à leur journée de grève dénonçant un allègement des mesures qui n’aurait pas de sens, sans remettre en question l’impact profond de ces mesures sur les enfants.

Comme le souligne la FCPE, les consignes de dépistage mettent sous pression les équipes pédagogiques ainsi que les familles.
Mais n’oublions pas que les premières victimes de ces protocoles, devenus la norme, sont les enfants. Ils sont sacrifiés sur l’autel de la politique sanitaire et en paient un lourd tribut.

Ils sont clairement les grands oubliés dans cette crise.

L’école censée être un lieu d’apprentissage et d’interactions sociales ne doit pas se transformer en clinique angoissante pour les enfants.

Les chiffres des hospitalisations des enfants en services pédopsychiatriques en témoignent : si les enfants ne sont pas menacés par le virus, la vague qui les touche de plein fouet est psychiatrique.

La FCPE et le corps enseignant alertent sur la nécessité d’équiper les écoles de moyens de sécurisation de l’environnement, avec l’installation de détecteurs de CO2, purificateurs d’air et travaux d’aération. Les personnels éducatifs demandent aussi la fourniture de masques FFP2 afin d’assurer leur protection face à la grande contagiosité du variant Omicron (bien que désigné moins dangereux par les scientifiques, ra...

Contenu disponible gratuitement

47 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter