analyses

La publicité, un outil historique de santé publique entre propagande et manipulation Abonnés

Thèmes abordés

histoirepropagande

De nombreux Français ont été scandalisés par les publicités culpabilisatrices du Ministère des Solidarités et de la Santé au sujet des gestes barrières. La publicité au service de la santé publique mettait autrefois en scène des valeurs comme le patriotisme et le sens de la responsabilité. Elle joue aujourd’hui sur la peur en utilisant le marketing de la honte.

La publicité, un outil historique de santé publique entre propagande et manipulation
Le 21 février 2021

Comme beaucoup de Français, le spot publicitaire « choc » pour sensibiliser le public aux gestes barrières m’a mise mal à l’aise. Le 11 septembre dernier, le Ministère des Solidarités et de la Santé mettait en ligne puis diffusait en télévision un clip d’une minute et deux secondes. Sur un fond de musique anxiogène, on voyait des collègues de bureau se faire la bise amicalement et des lycéens s’étreindre à la sortie des cours. Le soir venu, les protagonistes se retrouvaient autour de la grand-mère et fêtaient joyeusement son anniversaire en multipliant les marques d’affection. Vingt et un jours plus tard, la grand-mère était en réanimation. Le slogan apparaît à la fin de cette scène tragique : « Ensemble, continuons à appliquer les gestes barrières. »

Mais la morale découlant de ces images est toute autre. Le spot nous dit en sous texte « Si vous continuez à vivre normalement, vous tuerez vos grands-parents, vous déborderez notre système hospitalier et le personnel soignant devra pallier votre inconséquence. »

Ce spot a largement choqué les Français car il utilise la culpabilisation pour modifier nos comportements quotidiens plutôt que la raison et la peur plutôt que le sens de la responsabilité. La culpabilisation est un outil de manipulation extrêmement malsain.

Le gouvernement français n’est cependant pas le seul à utiliser cette émotion. En Espagne, une pub montrant un anniversaire en famille conduit papy en réanimation… ou la morgue. La publicité est volontairement floue sur l’épilogue. Au Royaume-Uni, le clip dans lequel le Père Noël arrive en réanimation a beaucoup perturbé les enfants… et leurs parents.

Les réactions négatives d’une partie de la population à ces publicités sont rassurantes. Celle-ci n’est pas rétive à la pédagogie et nous avons massivement pris conscience de l’importance des gestes barrières. Pour autant, faire de la...

Contenu disponible gratuitement

90 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter