Analyses

Jean-François Toussaint en conférence chez le professeur Raoult Abonnés

Thèmes abordés

analyseIHU Méditerranéeépidémiologie

L’IHU de Marseille a reçu vendredi 16 avril Jean-François Toussaint, professeur de physiologie et directeur de l’IRMES, pour une conférence sur le thème « épidémiologie de la Covid-19 ». Bas les Masques revient sur les principaux points abordés lors de cette intervention.

Jean-François Toussaint en conférence chez le professeur Raoult
Le 19 avril 2021

Dans un exposé de près d’une heure, le professeur Toussaint a tout d’abord livré un panorama complet de la situation sanitaire actuelle en introduisant son propos par un rappel sur la complexité des systèmes du vivant dans le cadre de l’évolution. Dans le contexte de la pandémie, il note une accélération la phase évolutive actuelle, avec une double sélection des variants et des cibles. Et, parmi ces cibles, certaines constantes comme l’âge, qui modulent la résistance au virus.

Pour Jean-François Toussaint, la vulnérabilité de nos systèmes complexes semble marquer la fin d’un cycle de développement. La survenue de l’épidémie dans ce contexte a eu un impact économique considérable en engendrant notamment 15 000 milliards d’euros dépensés, soit 15 fois plus que la crise économique de 2008. Alors même que la mortalité est 1000 fois inférieure à celle de la peste noire, et 100 fois inférieures à celle de la grippe espagnole. Il démontre ainsi, sans en minimiser les conséquences, le décalage entre l’impact en termes de mortalité par rapport aux moyens mis en oeuvre.

Et la mortalité est, justement, l’une des grandes thématiques de son intervention. Il note ainsi un excès de mortalité en 2020 par rapport à 2019, année de référence, mais relève que sur les premiers mois de 2021, la mortalité est comparable à celle de 2018. Par ailleurs, il démontre que depuis cinq mois, la mortalité ne montre pas l’augmentation exponentielle qui n’a cessé d’être annoncée depuis janvier.

Ces données de mortalité sont selon lui le critère le plus important pour suivre l’impact de l’épidémie. Le directeur de l’IRMES revient sur les conclusions de sa grande étude internationale publiée en novembre dernier, selon lesquels la mortalité du Covid est directement liée à la proportion de personnes de 80 ans dans les pays étudiés. En résumé, plus il...

Contenu disponible gratuitement

52 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter