france

Fenêtre de tir : Eric Revel lance l’alerte sur le chaos à venir Abonnés

Dans son nouvel essai Fenêtre de tir (éditions Ring), le journaliste Eric Revel dresse le constat d’une France au bord du précipice, devenue incapable de répondre aux nombreux défis à laquelle elle est confrontée. Entre communautarisme grandissant, cancel culture ou violences à répétition, il déplore l’effondrement de l’autorité républicaine, qui bascule peu à peu vers une forme d’autoritarisme.

Fenêtre de tir : Eric Revel lance l’alerte sur le chaos à venir
Le 19 octobre 2021

La France va mal. Le communautarisme ronge peu à peu les fondements de la société, la délinquance endémique rend la vie impossible à des millions de Français, la montée en puissance de la culture woke cherche à effacer l’histoire millénaire de notre pays et la mondialisation progressiste ne cesse de promouvoir un multiculturalisme destructeur de notre universalisme. En face, les institutions sont incapables de réagir, faute d’incarnation de l’autorité républicaine par Emmanuel Macron, président méprisant et déconnecté, suscitant un profond rejet populaire.

Dans Fenêtre de Tir (éd. Ring), le journaliste et chroniqueur Eric Revel prend le pouls de cette France malade en revenant notamment sur la défiance envers la mise en place du pass sanitaire, vécue comme une démonstration de cet autoritarisme et qui alimente une contestation déjà très vive depuis le mouvement des Gilets Jaunes. Dans le cas de la crise du Covid-19, l’auteur estime notamment que « Le pouvoir exécutif avait finalement le choix entre dire la vérité sur son ignorance d’un virus inconnu aux multiples facettes, ou louvoyer en permanence entre affirmations définitives et contre-vérités passagères. Il a choisi le deuxième chemin tout en affichant son ignorance arrogante. Le résultat produit n’a pas été bon. Seule la peur de l’épidémie ou la peur de devoir renoncer aux plaisirs de la vie, pour la vaccination et le « pass sanitaire », ont poussé les citoyens à obtempérer aux injonctions gouvernementales. Pas d’adhésion du peuple français. Le pays ressortira un peu plus fracturé et divisé après cet épisode sanitaire ».

Mais la crise sanitaire n’est, au fond, qu’un élément supplémentaire venu s’ajouter à la longue liste des maux qui affectent la France, analysés avec précision dans cet essai corrosif qui s’attache à dénoncer vigoureusement les nombreux dégâts causés par une pensée progressiste n’ayant pour seul horizon que de « déconstruire » minutieusement tout ce qui...

Contenu réservé aux abonnés

52 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter