International

États-Unis : les voyageurs espionnés par les douanes Abonnés

Thèmes abordés

États-Unissurveillancedonnéesdonnées personnelles

Reconnaissance faciale, photos, informations personnelles… Les douaniers américains siphonnent sans scrupule les données de voyageurs en dehors de tout cadre judiciaire. Un scandale qui n’est pas sans rappeler les révélations d’Edward Snowden en 2013 sur la surveillance de masse opérée par la NSA.

États-Unis : les voyageurs espionnés par les douanes
Le 21 septembre 2022

En 2019, 6 ans après les révélations d’Edward Snowden, l’agence de sécurité nationale américaine (NSA) avait assuré officiellement avoir cessé la surveillance de masse dont l’accusait le lanceur d’alerte. L’agence avait par ailleurs reconnu que certaines données avaient été recueillies par erreur et que la surveillance n’avait en rien amélioré la recherche de terroristes ou la lutte contre la criminalité. Mais il semble en réalité que la vie privée des citoyens américains intéresse encore les autorités.

Chaque année, les données de pas moins de 10 000 appareils électroniques (smartphone, ordinateur, tablette…) qui transitent par les aéroports, les ports et les postes frontières sont auscultées et copiées par les douanes, et ce sans intervention d’un juge. C’est ce qu’il ressort d’une déclaration de responsables des douanes et de la protection des frontières (Customs and Border Protection ou CBP) au Congrès américain cet été.

Des révélations qui ont attiré l’attention du Congrès, qui s’interroge sur l’usage que souhaite faire le gouvernement de cette immense masse d’informations, sachant notamment qu’une grande partie des personnes visées ne sont soupçonnées d'aucun crime et que ces données sont conservées pour une période de 15 ans, sans que les citoyens américains en aient véritablement conscience. Le sénateur démocrate Ron Wyden a fustigé l’agence pour avoir autorisé « la fouille aveugle des dossiers privés des Américains » et a appelé à des protections plus strictes de la vie privée.

Reconnaissance faciale et géolocalisation

Mais les Américains ne sont pas au bout de leurs surprises. Les auditions menées par le Congrès ont également révélé que des agents du FBI et de l'Immigration and Customs Enforcement, une autre agence du Department of Homeland Security, ont effectué des recherches de reconnaissance faciale sur des millions de photos de permis de conduire américains. Ils ont exploité des bases de données privées des dossiers...

Contenu disponible gratuitement

34 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter