France

Énergie : irons-nous vers une « police des températures » ? Abonnés

Thèmes abordés

énergiecontrôle social

La question d’une mise en place de contrôles des températures dans le cadre des appels à la « sobriété » énergétique aurait été évoquée par Bruno Le Maire lors du conseil de défense consacré à ce sujet. Si Emmanuel Macron semble s’opposer à cette idée en France, celle-ci fait néanmoins son chemin chez nos voisins suisses.

Énergie : irons-nous vers une « police des températures » ?
Le 7 septembre 2022

Révélée par Le Canard Enchaîné, l'information fait froid dans le dos. En effet, le journal satyrique — mais néanmoins souvent bien informé — nous apprends que lors du conseil de défense consacré à l’énergie qui s’est tenu le 2 septembre, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire et son ministre délégué à l’Industrie, Bruno Lescure, auraient proposé qu’un fonctionnaire soit chargé d’aller contrôler la température dans les entreprises. Au motif qu’en l’absence de contrôle, les entreprises soient tentées de ne pas respecter les limites et que cela conduise au rationnement évoqué par Emmanuel Macron dans son discours du 5 septembre. Mais, toujours selon le Canard, ce dernier se serait opposé formellement à la mise en place de cette « police des températures » voulue par son ministre. « Ça ne me paraît pas judicieux. Dans la mesure où nous devons mobiliser tout le monde, on ne doit pas imposer des contrôles. Ils seraient mal perçus. La mesure rappellerait trop la période du Covid, où nous étions coincés et obligés de définir des protocoles sévères. Les Français vont se déresponsabiliser. Il est hors de question d'envoyer des gens pour mesurer la température » aurait ainsi déclaré le président, qui n’a toutefois pas exclu cette piste pour l’administration, dont la situation est bien différente car les bâtiments sont publics et peuvent donc faire l’objet de contrôles sans que cela ne porte atteinte aux libertés publiques et individuelles.

Cette hypothèse intrusive, à la limite du totalitarisme, de mise en place de contrôle des températures soutenue par Bruno Le Maire ne se limite toutefois pas à la France. En effet, le quotidien suisse Blick nous informe que les autorités de nos voisins hélvètes sont actuellement en pleine réflexion pour l’instauration de ce dispositif. « Si le gaz vient à manquer durant la saison froide, la Confédération pourrait effectivement sévir dans...

Contenu réservé aux abonnés

55 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter