International

Electricité : une erreur de trading à 60 millions d’euros Abonnés

Thèmes abordés

énergie

La société électricité de Strasbourg, détenue par EDF, a commis une importante erreur de trading sur les marchés, entraînant une perte de 60 millions d’euros et mettant en péril l’approvisionnement électrique de la France.

Electricité : une erreur de trading à 60 millions d’euros
Le 12 septembre 2022

EDF n’est décidément pas à la fête en ce moment. Alors que le groupe devrait afficher environ 5 milliards d’euros de perte cette année, un incident notable s’est produit les 6 et 7 septembre dernier en raison d’une regrettable erreur de trading commise par Electricité de Strasbourg. La branche alsacienne d’EDF a vendu par inattention de l’électricité sur les marchés de gros européens… alors qu’elle n’en disposait pas. Plus précisément, le mardi 6 septembre, le service des opération de marché de la société de production d’électricité a cédé « de manière erronée » 2,03 GW, avant de réitérer le lendemain, mercredi 7 septembre, en vendant cette fois un volume de 5,75 GW. Une quantité impressionnante, qui correspond à près de cinq fois la capacité de production théorique de l’EPR de Flamanville (1,65GW).

Erreur particulièrement coûteuse car elle a obligé Electricité de Strasbourg a racheter aussitôt les quantités cédées, mais à un prix plus élevé. Bilan de l’opération : 60 millions d’euros. Un loupé qui fait tâche en pleine période de difficultés de production qui entraînent des tensions sur le réseau électrique. Alors que la France est d’ordinaire exportatrice d’électricité, elle doit actuellement en importer chez ses voisins Espagnols, Allemands ou Anglais. Cet incroyable « dysfonctionnement » a d’ailleurs obligé la France à envoyer une alerte électrique d'urgence à ses voisins, dont le Royaume-Uni et l'Espagne, cette semaine, en leur demandant d'être prêts à envoyer autant d'électricité que possible après la mise en péril des approvisionnements français due à cette erreur. Procédure exceptionnelle qui, fort heureusement, n’a pas été nécessaire. Mais à un prix de 60 millions d’euros…

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter