France

Défiance envers les médias : ça ne s’arrange pas ! Abonnés

L’édition 2022 du baromètre de confiance envers les médias, réalisé par l’institut Kantar et le journal La Croix, montre que la confiance des Français envers les médias s’effondre drastiquement. 

Défiance envers les médias : ça ne s’arrange pas !
Le 3 février 2022

Les années s’enchaînent, et les résultats s’empirent. En 2022, année d’élection présidentielle, jamais les Français n’ont aussi peu fait confiance aux médias, comme le démontre le dernier baromètre Kantar-La Croix, qui réalise chaque année une étude mesurant ce phénomène. Réalisée en face-face auprès d’un échantillon représentatif de 1016 personnes à leur domicile, cette étude généralement bien réalisée analyse de nombreux items, parmi lesquels l’intérêt pour l’actualité, les sources d’information par tranche d’âge, la place des sujets dans l’actualité, le lien entre médias et démocratie, etc. De quoi avoir une photographie assez précise de la situation.

Alors que l’information est omniprésente dans notre société, l’une des constatations les plus marquantes est la diminution de l’intérêt global de la population pour l’actualité. Celui-ci était de 76% des gens qui affirmaient porter « un grand intérêt à l’actualité » en 2005, et chute à 62% en 2022. Chez les jeunes (18-34 ans) ce chiffre prend même des proportions inquiétantes puisqu’il tombe à 38%.

Autre élément notable, celui des moyens utilisés pour s’informer. La télévision reste ainsi globalement le premier moyen d’information (48%), avec néanmoins des variations par tranche d’âge, Ce média est ainsi le premier moyen d’information pour 55% des + de 35 ans, alors que les - de 35 ans utilisent internet à 66%. Loin derrière, la radio ne représente que 13%. Quant à la presse écrite, elle ne fait que 6% et tombe même à 2% chez les - de 35 ans.

Remarque intéressante, l’étude s’intéresse également à la place occupée par certains sujets dans l’actualité, ceux dont on parle « trop » ou, au contraire, « pas assez ». Les sujets qui ont ainsi « trop » saturé l’espace médiatique, selon les sondés, sont le transfert de Lionel Messi au PSG (50%), la candidature d’Éric Zemmour à l’élection présidentielle (73%) et… l’épidémie de Covid-19, avec 79% ! À...

Contenu réservé aux abonnés

36 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter