international

Décès, pressions, manque d’efficacité : les polémiques qui agitent le vaccin Pfizer Abonnés

Thèmes abordés

vaccinPfizer

Entre une série de décès suspects, une efficacité contestée et une approbation opaque, les controverses enflent autour du vaccin anti-Covid de Pfizer-BioNTech.

Décès, pressions, manque d’efficacité : les polémiques qui agitent le vaccin Pfizer
Le 20 janvier 2021

La course frénétique à la vaccination a donné son top départ depuis plusieurs semaines, avec son lot de polémiques qui l’accompagne. Et une bonne partie d’entre elles se concentrent autour de Comirnaty, le vaccin développé par les laboratoires Pfizer et BioNTech, à commencer par une série de décès suspects. Le 14 janvier, 23 patients sont décédés en Norvège, après avoir reçu une dose du vaccin. Le médecin en chef de l’Agence norvégienne du médicament a lancé l’alerte : « Les effets secondaires courants du vaccin ARNm, tels que la fièvre et les nausées, ont pu entraîner la mort de certains patients fragiles. » Ni une ni deux, l’Institut national de la santé publique (FHI) a mis à jour ses recommandations, en invitant à la plus grande prudence sur la vaccination des personnes les plus fragiles.

Un vaccin irresponsable ?

Revirement quelques jours plus tard : après avoir analysé 13 des 23 décès suspects, la Norvège a finalement démenti tout lien avec le vaccin Comirnaty. Et la justification est pour le moins surprenante : « Ce sont tous des gens qui étaient très âgés, fragiles et avaient des maladies graves », a affirmé la directrice de l’Autorité norvégienne de santé publique, avant de préciser sans sourciller que « concernant la cause des décès il n’y a pas eu d’analyse ». Traduction : On ne sait pas de quoi ces gens sont morts, mais certainement pas du vaccin ! Pourtant, lorsque des personnes avec des comorbidités décèdent en étant positives au Covid-19, aucun doute ne traverse l’esprit des autorités quant à la responsabilité exclusive du virus…

Et ce tour de passe-passe rhétorique n’épargne pas la France, où cinq personnes sont mortes après avoir reçu une dose de ce même vaccin. Selon le ministère de la santé, elles avaient toutes plus de...

Contenu disponible gratuitement

71 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter