France

Crise de l’énergie : Elisabeth Borne joue les rassuristes Abonnés

Thèmes abordés

énergie

Le Premier ministre a tenu une conférence de presse sur la crise énergétique au cours de laquelle elle a présenté le plan du gouvernement pour limiter la hausse des prix et a assuré que le risque de coupure de courant cet hiver restait très hypothétique.

Crise de l’énergie : Elisabeth Borne joue les rassuristes
Le 14 septembre 2022

Tandis que l’intégralité des chaînes d’informations retransmettaient en direct l’arrivée du cercueil d’Elizabeth II à Westminster, Elisabeth Borne tenait de son côté une conférence de presse consacrée à la crise de l’énergie entourée du ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, et de la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher. Et, contrairement à ses habitudes, le gouvernement a cette fois choisi de sortir de la communication catastrophiste pour un ton un peu plus raisonnable. Parmi les principales annonces, l’assurance de ne pas passer l’hiver dans le noir, à condition bien sûr de faire des économies d’énergie, comme l’avait indiqué le matin même RTE (Réseau de transport d’électricité), le gestionnaire de réseau de transport responsable du réseau public de transport d’électricité, qui met en garde contre « des risques de tension » sur le réseau. Malgré tout, Elisabeth Borne reste fidèle aux éléments de langages assénés depuis plusieurs mois sur la sobriété énergétique et la nécessité d’une collaboration étroite avec nos partenaires européens en précisant bien que « Seules la sobriété et la solidarité européenne nous permettront d’éviter des coupures et des rationnements dans les cas de figure les plus pessimistes, comme un hiver particulièrement froid cumulé à des difficultés d’approvisionnement ». Avant de tempérer en ajoutant que « dans les scénarios les plus probables, si chacun prend ses responsabilités et fait preuve de la sobriété nécessaire, il n’y aura pas de coupure »

Mais au-delà de la question peu probable des coupures d’électricité, c’est aussi — et surtout — la question des tarifs de l’énergie qui préoccupe les Français. Là encore, Elisabeth Borne s’est voulu rassurante en rappelant le maintien du bouclier tarifaire contre l’envol des prix de l’électricité jusqu’au 31 décembre prochain, avant d’annoncer un plafonnement des prix de l’électricité et du gaz à 15% en 2023, ce qui est tout de même moins généreux...

Contenu disponible gratuitement

34 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter