France

Covid-19 : Olivier Véran, alarmiste repenti ? Abonnés

Thèmes abordés

covid-19Olivier VéranVéranrassuristesalarmisme

Ce week-end, le ministre de la Santé a réaffirmé sa position sur la levée des mesures sanitaires. En dépit d’une augmentation des cas liés au variant BA.2, instrumentalisée par les habituels semeurs de peur.

Covid-19 : Olivier Véran, alarmiste repenti ?
Le 21 mars 2022

Olivier Véran est-il désormais un alarmiste repenti, voire un rassuriste convaincu ? Malgré une petite progression des cas de Covid liée au variant BA2 que certains médias tentent de monter en épingle, le ministre de la Santé tient sa ligne et assume la levée des sanctions, comme il l’a rappelé dans un entretien au Parisien ce dimanche. S’il constate que « Depuis deux jours, le nombre d'hospitalisations ne baisse plus », et s'attend à « voir monter les contaminations jusqu'à fin mars, avant une décrue en avril » comme il l’avait déjà dit la semaine dernière sur Franceinfo, Olivier Véran réaffirme néanmoins qu'il « n'y a pas de signal inquiétant » dans les services de réanimation.

Beaucoup plus intéressant, le ministre de la Santé dément que cet levée quasi-totale des restrictions ait un sous-entendu « électoraliste » en période de campagne présidentielle. « Notre seule boussole a toujours été la sécurité et la santé des Français. Si un nouveau variant nous menaçait, nous agirions immédiatement, élection présidentielle ou pas ! », affirme-t-il dans un énième élan d’éléments de langage auxquels il nous a habitués, tout en admettant à nouveau que ceux qui conservent le pass vaccinal (comme l’Italie jusqu’à début mai) « ne sont pas plus épargnés ». Et ce en raison du variant BA.2 réputé « très contagieux » (mais peu grave) et qui « déjoue partiellement les mesures classiques de freinage ».

Encore un aveu que ces « mesures classiques de freinage » sont donc parfaitement inutiles… ce qui pousse à se demander alors à quoi pense le ministre lorsqu’il affirme que « Si un nouveau variant nous menaçait, nous agirions immédiatement » ? En attendant, Olivier Véran joue parfaitement son rôle d’alarmiste repenti face à quelques grandes figures qui tentent encore d’exister en jouant sur les peurs. À voir si cette nouvelle casquette « rassuriste » qui n’a « rien à voir avec les élections » sera toujours la ligne...

Contenu disponible gratuitement

2 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter