France

Arrêt du pass vaccinal fin mars ? Le hasard fait bien les choses ! Abonnés

Alain Fischer, en charge de la stratégie vaccinale, a précisé les modalités de la fin du pass vaccinal qui pourrait intervenir d’ici fin mars ou début avril. Ce que Gabriel Attal a également indiqué en conférence de presse.

Arrêt du pass vaccinal fin mars ? Le hasard fait bien les choses !
Le 9 février 2022

Interrogé par la Commission des affaires sociales du Sénat ce mercredi 9 février, le professeur Alain Fischer est revenu sur la question du pass vaccinal, et a indiqué quelques modalités quant à sa possible suppression : « Il faut que l’on soit dans un taux d’incidence réduit, au moins dix ou vingt fois moins qu’aujourd’hui (autour de 2 500) », a-t-il ainsi précisé, en ajoutant qu’il faut que « la surcharge hospitalière actuelle ait disparu, que les patients non-covid puissent être traités sans délai. Et que le taux de vaccination de rappels soit élevé ». Tout en écartant pour le moment l’idée d’une quatrième dose au motif qu’ « Il n’y a pas d’argument actuellement pour entreprendre une quatrième dose, sauf peut-être pour les personnes immunodéprimées », ajoutant même « On n’attend pas de la quatrième dose un bénéfice aussi fort que celui du rappel ».

Cette possible fin du pass vaccinal d’ici quelques semaines a également été évoquée par le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, dans son point presse hebdomadaire. Ce dernier a en effet fait part de son « espoir » que « fin mars-début avril nous puissions lever le pass vaccinal », justifiant cette annonce par le fait qu’ « Il y a des raisons d'espérer qu'à cet horizon de temps la situation se sera suffisamment améliorée pour que nous soyons en mesure de lever ses ultimes mesures ». Un timing qui n’aura pas manqué d’interpeller, puisque l’annonce de la potentielle levée de ces contraintes interviendraient à quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, qui aura lieu le 10 avril... et juste au moment où s’élance le convoi de la liberté qui prévoit une convergence de dizaines de milliers de manifestants à Paris samedi 12 février, comme l’ont expliqué à Bas les Masques les porte-parole du mouvement.

Interrogé sur...

Contenu réservé aux abonnés

41 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter