international

Angleterre et Israël : le courage politique, véritable clé de sortie de crise Abonnés

Thèmes abordés

vaccinationsortie de criseAngleterreisraël

Fin de l’hystérie sanitaire en Angleterre, retour du masque en Israël… Alors que la vaccination continue d’être présentée comme l’unique clé de sortie de crise, les directions prises par les deux champions en la matière démontrent que le retour à la vie normale dépend davantage d’une volonté politique que du virus.

Angleterre et Israël : le courage politique, véritable clé de sortie de crise
Le 6 juillet 2021

Le 19 juillet en Angleterre sera le « jour de la libération ». À cette date, l’essentiel des dernières mesures sanitaires seront levées, comme l’avait annoncé le nouveau secrétaire d’État à la Santé Sajid Javid. « Une étape finale et irréversible »pour le membre du parti conservateur, qui acte le fait qu’il faudra désormais « apprendre à vivre avec » le virus. Peut-être la fin de l’hystérie sanitaire anglaise après la démission de son prédécesseur Matt Hancock, qui s’était répandu en excuses publiques pour avoir enfreint les « règles de distanciation sociale » à l’occasion d’une liaison extra conjugale… Tout un symbole.

Mais surtout, c’est au sommet de l’État que la stratégie change aussi. Ce lundi, Boris Johnson a annoncé la fin de l’obligation du port du masque, même dans les lieux publics clos, et de la distanciation sociale d’ici les deux prochaines semaines. Le Premier ministre revient ainsi à sa stratégie initiale de continuer à vivre normalement pour préserver la vie économique et éducative du pays. Une stratégie qu’il avait vite abandonné au printemps 2020 pour céder aux enfermistes.

Le revirement de Boris Johnson n’a par ailleurs pas plu à l’opposition, qui a fustigé une décision « imprudente » face à l’émergence du variant Delta, qui concerne désormais 97% des 27 000 nouvelles contaminations quotidiennes. Mais ce rebond épidémique dans un pays où 50% de la population est entièrement vaccinée, ne s’est, pour l’instant, pas répercuté sur le système hospitalier, alors que le nombre de cas positifs quotidien augmente pourtant depuis fin mai.



Un triomphe de la vaccination, se targueront certains… Pourtant en Israël, le gouvernement n’a pas abandonné la ligne alarmiste, malgré une population complètement vaccinée à 58%. Le ministère de la Santé a même décidé de rétablir l’obligation du port du masque « dans tous les...

Contenu réservé aux abonnés

37 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter